Soigneurs de loups

Publié le par Aude

Ils avaient à peine 20 ans lorsqu’ils ont tout quitté, maison, famille, amis, amours, pour réaliser leur rêve ultime : travailler auprès des loups. C’est par la force de leur conviction qu’ils sont devenus soigneurs de loups. 

undefined


Cindy est passionnée de judo, de moto et de loups. Après avoir combattu en compétition de haut niveau, elle a pris sa moto puis a grimpé dans la montagne.
 

(Cindy Richoux, lisant une puce électronique sur un loup endormi du parc Alpha) 







undefined
Teddy avait deux rêves : rentrer dans la marine et travailler avec les loups. Les deux n’étant pas conciliables, il les a réalisés l’un après l’autre. Après avoir été marin, il a quitté la mer pour la montagne.
 

(Teddy Leplumey, tenant un louveteau du parc Alpha, en vue de le vacciner)
 
Loin de l’image idyllique que l’on peut s’en faire, soigneur est un métier difficile et parfois ingrat. Il consiste à donner à manger aux animaux et à nettoyer leurs enclos. Il faut souvent porter de lourdes charges et se salir les mains. Lorsqu’il y a des traitements à donner, ce sont eux qui se chargent de traiter les animaux en mettant les médicaments dans la nourriture, ou bien en tirant une fléchette au fusil hypodermique. Ils assistent aussi le vétérinaire lorsqu’il y a des soins à faire. 

Mais avant tout il faut aimer les animaux dont on s’occupe et les observer. Car mieux que quiconque, mieux que le vétérinaire, le public ou le directeur du parc, ce sont eux, les soigneurs qui connaissent les loups. Ils connaissent leur comportement et savent déceler une attitude anormale. Ils savent qui mange le moins et quelle femelle a le ventre qui s ‘arrondit avec l’arrivée du printemps. Souvent dans l’ombre, ce sont eux qui participent au bon déroulement de nombreuses études qui se réalisent dans le parc, devant parfois recueillir des informations sous des conditions climatiques difficiles (étude de comportement, coprologies…). 

Alors que tout le monde ne voit qu’une meute de loups, eux voient des individus différents et uniques.
Ils représentent la voix des animaux dont ils s'occupent et veillent à leur bien être.

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marco 16/02/2011 08:40



slt ! j'adore les loups moi aussi mais je me demande si il y a un métier pour étudier les loups dans leur milieux naturels mais que la dedans je penserais quil faudrait faire ces métiers au
Canada le pays possédant le plus de loups mais pour cela quelles etudes faudrait t-il suivre ? merci de me repondre rapidement !



Aude 17/07/2011 12:54



Bonjour, désolée pour la réponse qui n'est pas rapide. La meilleure solution est de se diriger vers la biologie et l'écologie pour étudier les loups. Il est important de faire des stages tout au
long des études et d'être très motivé. Bon courage pour la suite



julien 12/09/2010 00:27



bonsoir j'aimerai savoir comment faire pour être soigneur de loup c'est devenu une passion pour moi . merci de me répondre rapidement 



POL 16/06/2010 10:34



Vous Cindy et Teddy, vous êtes des soigneurs de loups, j'ose dire encore que vous êtes aussi des Seigneurs, au même titre que certains hommes de jadis qui faisaient le bien autour d'eux en les
protégeant contre les malfaisants, les guerres et la maladie. Etre Soigneur, et tout laisser pour autrui, c'est assez rare surtout pour celui qui fut tant haï, piégé et tué. Tant qu'il y aura des
hommes et des femmes pour les aimer et les protéger comme vous, nous garderons notre patrimoine originel, que les loups disparaissent et nous deviendrons les prisonniers d'une mémoire disparut...
Cordialement POL   



POL 16/06/2010 10:19



Je réponds à la question du nombre de loups dans le monde. Nous savons qu'ils étaient plus de 2 millions avant le 16ème siècle, ils sont à peine deux cent milles à ce jour et toujours chassés ou
piégés, même en France où on en compte à peine une centaine. Ils se répartissent assez bien en Espagne, en Italie, en Pologne, en Biélo-Russie, sur les terres arctiques russes et canadiennes et
bien sûr dans le Yellowstone,  où ils ont été réintroduit.Ils sont menacés d'extinction dans certains pays. A ce sujet, mon dernier livre de la trilogie des Hommes et des loups
illustré en couleur intitulé Le Cercle du Maïgan, sort à compte d'auteur fin juin 2010, voir mon site, 600 pages et 70 illustrations. L'histoire se passe sur les rives des grands lacs du
nord-ouest Canadien. Inspiré de chants et prières amérindiens, ce roman raconte la fabuleuse histoire d'une harmonie parfaite entre les premiers peuples et une meute de loups arctique,
grâceà des louveteaux nés en même temps que deux de leurs enfants qui ont créés des liens entre eux et qu'ils vénèrent. Mais d'autres hommes, coureurs des bois, brisèrent cette
extraordinaire entente en s'attaquant au Cercle des loups... Nous savons par ailleurs, que c'est par le loup que nous avons au fil des siècles pu obtenir par de multiples croisements, celui qu'on
appelle l'ami de l'homme, le chien domestique, ce dernier a en lui toujours des gênes de Canis Lupus, mais il a beaucoup perdu des caractéristiques du loup. Que les loups disparaissent de la
planète, et toutes nos légendes seront anéanties et notre mémoire vive avec...( " On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du côté de la forêt..." Yvan Tourgueniev) . 
C'est cette Liberté que représente le loup du moins son symbole qui sera alors définitivement  perdu pour tous les hommes...POL     



POL 11/04/2009 17:05

Bonjour Cindy, la suite du premier volume Les Yeux du Silence intitulée " Tant qu'il y aura des loups" sort fin avril 2009 chez les éditions Amalthée de Nantes. j'écrit en ce moment le dernier volume de cette trilogie des loups, intitulée "Le Cercle du Maïgan" qui sera terminée en octobre 2009, toujours illustrée par mon ami Paul D'India. Je vous remercie pour tout ce que vous faîtes pour les loups. Il se peut qu'il représente l'Union Européenne un jour. Bien à vous Bruno.