Un séjour au pays des loups

Publié le par Aude

En mars 2006, j’ai eu la chance de partir un mois dans le Parc National du Yellowstone. J’ai été intégrée à l'équipe du Yellowstone Wolf Project, qui réalise le suivi des loups du Parc.

yellowstone_national_park.gifAvec quelques articles, je vais tenter de vous faire partager cette aventure, mais avant un peu d'histoire : 
Le Parc National du Yellowstone fut crée en 1872. Les loups y furent éliminés dans les années 1930. Par la suite, les wapitis considérés comme trop nombreux ont subi une régulation qui réduisit leur population de près de 70%, laissant, à la fin des années 60 une population de 4 000 animaux. On décida alors de favoriser la régulation naturelle des populations d'ongulés.

En 1995 et 1996, 31 loups, capturés au Canada ont été réintroduits dans le Parc National du Yellowstone. Dans les sept années suivant leur réintroduction, les loups ont colonisé les 8991 km² du parc et diverses portions adjacentes au parc. Ils sont à présent plus d’une centaine.
 
Le « Yellowstone Wolf Project » a pour but le suivi scientifique des loups afin de montrer dans quelles mesures les loups restructurent l’écosystème du Yellowstone. Chaque année, un rapport paraît ainsi que de nombreux articles scientifiques. 

Yellowstone-telemetrie.JPG

Le Parc du Yellowstone est comme un laboratoire à ciel ouvert, où le suivi intensif des meutes de loups, des proies et de la végétation a permis de montrer que le loup jouait un rôle capital. :
Depuis que les loups sont là, les wapitis ont peur, ils ne restent pas à découvert dans les vallées et se regroupent, permettant aux pousses de tremble et de saule de s'épanouir sans être piétinées. Ces arbres repoussent mieux depuis le retour des loups et fournissent de l’ombre aux zones humides ce qui profite à certaines espèces aquatiques. .

Enfin, les carcasses laissées par les loups profitent aux charognards, comme les ours, les corbeaux...
Les coyotes qui vivaient dans le Yellowstone  à la densité la plus élevée au monde, ont vu leur population baisser, mais se sont adaptés en ayant des plus grosses portées.
  
La présence des loups structure l'ensemble de l'écosystème, ayant des répercussions en cascades sur les proies, les végétaux et les autres animaux.

Ces résultats ne sont apparus qu'après 10 ans de présence de loups...

 

Publié dans Yellowstone

Commenter cet article