Vésubie et vélo bleu

Publié le par Aude

J’ai eu la chance de passer plusieurs mois dans le Mercantour et plus précisément dans la vallée de la Vésubie , située dans le département des Alpes-Maritimes. Mais laissez-moi vous conter mon arrivée dans cette vallée et le destin tragique d’un vélo bleu.

 

J’avais trouvé un stage d’éthologie au parc Alpha, situé dans la vallée de la Vésubie. On m’avait prévenue que ce Parc était un peu excentré par rapport au village et n’ayant pas de véhicule, j’avais décidé de me procurer un vélo. Je dégotai donc un vélo bleu d’occasion sur internet.

 

Le premier challenge consistait à arriver au parc avec mon vélo. Je pris donc le train de nuit Paris-Nice. Il me fallait ensuite prendre le bus pour arriver jusqu’au village de Saint-Martin Vésubie. Mais la gare routière, contrairement à ce que je pensais, n’est pas du tout à coté de la gare SNCF. Me voilà donc à traverser Nice à 8h du matin, avec un vieux vélo bleu, une grosse valise prévue pour tenir plusieurs mois et un sac contenant entre autre mon ordinateur portable et des bouquins bien lourds. Comme si cela ne suffisait pas, je m’étais mis sur le dos une grosse polaire qui ne rentrait pas dans la valise, mais néanmoins nécessaire en prévision de longues heures d’observation à la montagne.

En sueur, stressée, éreintée, j’arrivai à la gare routière… mais trop tard, le bus m’était passé sous le nez.  Il me fallu attendre le prochain bus … 9h plus tard, à 17 heure.

 

Une journée d’errance dans Nice, avec ma valise, mon sac, ma polaire sur le dos et mon vélo.

 

Enfin 17h, cette fois le bus ne me rata pas, et prit même mon vélo bleu, quelle aubaine. Le bus entreprit de sortir des bouchons de Nice et s’engagea dans la vallée de la Vésubie. Dans le bus, je reconnu les locaux des touristes par un comportement simple : l’étranger se cramponne au siège dès que l’on entre dans la vallée. La route est impressionnante, surtout en bus ! Je demandai donc à une dame locale (qui avait l’air à l’aise dans son siège) où je devais m’arrêter pour Saint Martin-Vésubie : « Saint Martin Vésubie ?! C’est le dernier village de la vallée ! Il y a bien deux heures de route ! »

Utelle, Lantosque, Roquebillière, Belvédère, La Bollène Vésubie , et enfin Saint-Martin Vésubie !

 

 

Le directeur du Parc m’attendait et il eut la gentillesse de transporter dans son coffre mon vélo, pour 8 km. Car le Parc Alpha se situe au Boréon, à 8km au dessus de Saint-Martin Vésubie.

 

Partie de Paris la veille à 20h, j’arrivai enfin … après 24h de voyage

 

Un jour, je décidai d’aller faire des courses avec mon vélo bleu. Une bonne gestion des virages, avec le vent dans les cheveux,  la descente au village dura à peine 10 minutes (de bonheur) et la remontée … n’eut jamais lieu.

J’abandonnai lâchement mon vélo sur la place du village (pensant le récupérer plus tard) et remontai mes courses en voiture, avec des amis venus me chercher.

Le petit vélo bleu resta attaché deux mois sur la place du village… puis disparu.

Tant mieux, je pense qu’il vit à présent une retraite bien méritée entre des mollets un peu mieux entrainés.

Publié dans Mercantour

Commenter cet article

pupuce 21/12/2006 11:05

Quel souvenir la Vésubie

Aude 21/12/2006 17:55

Ah oui, plein de bons souvenirs, et même les mauvais moments me font rire maintenant. Veinarde va, tu y es encore toi en Vésubie ;)

Louvargent 18/12/2006 18:31

Cette histoire me rappelle quelque chose... :D

Aude 18/12/2006 18:42

En effet, je crois que le petit vélo bleu est devenu célèbre à Saint Martin ;)