Au bout du monde

Publié le par Aude

Départ au petit matin, pour presque une heure de route.

Une fois arrivé au bout de la route, empruntons la piste, parsemée de cratères dignes de faire chavirer un 4*4.

Lorsque la piste se termine, il faut encore prendre un petit sentier balisé, mais on dirait bien que les promeneurs l’ont oublié.

Un peu de courage, il faut marcher (en montée bien sûr) pendant ¾ d’heure. Lorsque l’essoufflement commence à se faire sentir et que la goutte de sueur perle au coin de la tempe, on commence à entendre des cloches, puis on aperçoit une barrière et une cabane en pierres. Si l’on s’approche on tressaute … Et oui, deux gros patous cachés derrière la barrière sont bien décidés à vous fiche la frousse de votre journée…

 

Bienvenue au bout du monde !

 

Le passeport pour le bout du monde, c’est accompagner le véto dans sa tournée. Il faut se mettre au boulot sans tarder, car la prophylaxie ovine ça consiste à faire des prises de sangs à toutes les brebis et béliers d’un éleveur. Plus de 200 prises de sang à l’heure, ça en fait des moutons à attraper, des coups de patte à éviter, des veines à piquer, des tubes à étiqueter et des numéros à relever.
L’ambiance est bon enfant, et une fois la tache abattue, nous sommes invités à la table des éleveurs, des bergers et de leurs femmes : fromage, pâté, saucisson et miche de pain, le travail est bien récompensé. A table on se raconte des histoires de bergers et de bergères…

Le loup ? Ah ça non ici il n’est pas adulé. Les attaques c’est leur quotidien, alors on s’en protège comme il faut : patous, bergers et cabanes. De toutes manières, le problème des loups comme celui des chiens divagants, pour l’éleveur, une seule façon de le régler : « du plomb bien placé ! » ... et d’entendre des rhooo ou des rhaaa de la part des co-pains attablés et qui ont chacun leur avis sur la question.  Mais finalement aucune rancœur, aucune hargne, juste de la fatalité. C’est ainsi, c’est le boulot.

 

(Merci à Cindy pour la photo)

Publié dans Mercantour

Commenter cet article