Bivouac

Publié le par Aude

Nous avons marché longtemps.

Nous sommes sortis des sentiers battus et nous nous sommes perdus.

Nous avons gravis des sommets, que nous avons redescendus. 

 

Nous avons fuis la civilisation et planté la tente dans ce petit vallon.

Peut-être avais-je l’espoir d’entendre les hurlements de la meute de Mollières.

Peut-être espérais-je en percer le mystère.

 

Chamois, chevreuils, marmottes, mais point de loup sur le chemin.

Et de bon matin nous fûmes réveillés par les cloches de ces bovins !

 

 

 

 

 

 

  

Publié dans Mercantour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie-lee 26/09/2007 00:12

Même s'il n'y avait pas de loups, quelle chance de s'évader ainsi de la civilisation.

T shirts Teesforyou 25/09/2007 16:22

les vaches au réveil ça me rappelle aussi des souvenirs... très bons même si sur le coup ça l'était un peu moins...

Aude 04/01/2008 11:30

Ah oui c'est sur que ça surprend ces bebetes là

Juliane 28/08/2007 01:37

Va savoir pourquoi, ça me rappelle des souvenirs !