La greffe du dromadaire

Publié le par Aude

Âmes sensibles… cliquez vite sur un autre article.


La dromadaire Aïcha avait développé un énorme abcès sous la mandibule.

L’espace de quelques heures, son étable s’est donc transformée en salle de chirurgie.


L’abcès était tellement gros qu’une fois vidé et paré il n’aurait pas été possible de rapprocher les bords de la plaie pour fermer (du moins en partie). Le choix a donc été de faire une greffe de peau. Deux lambeaux de peau (cuisse et épaule) seraient prélevés pour être greffés sous la mandibule. Deux équipes de chirurgies ont du travailler en même temps pour aller plus vite. Tandis qu’un lambeau de peau était prélevé sur la cuisse, le docteur Pignorel (alors vétérnaire au safari de Peaugres) parait l’abcès.



L’intervention s’est bien déroulée et la dromadaire s’est bien réveillée.

La greffe n’a tenu que deux semaines, certainement en raison du manque d’asepsie de la chirurgie (difficile dans ces conditions). Mais la greffe a joué le rôle de pansement naturel, préservant la peau des mouches et de la saleté et a permis une bonne cicatrisation.

Aïcha se porte maintenant à merveilles

Publié dans Safari de Peaugres

Commenter cet article

Dragonmire 15/04/2009 23:05

C'est vraiment impressionnant ces photos et triste en même temps...

pau 05/03/2009 23:47

eh oui, cette bonne vieille Aïcha... quand je pense que tu me faisais croire que tu venais me voir, perchée et congelée sur ma butte de terre à observer les loulous, alors qu'en fait tu venais surveiller la greffe d'Aïcha... tsss...!

Aude 05/03/2009 23:59


Ah non non non ! La greffe d'Aïcha c'était le prétexte, mais en fait je venais te surveiller TOI. bah oui on sait bien que les stagiaire éthologie ça fait que
glander... ;)